Pourquoi consulter en Sexualité/Sexologie ?

Je propose des consultations à toute personne qui souffre dans sa sexualité, sa vie intime, sa vie de couple : perte de désir, hypersexualité, éjaculation précoce, douleurs lors des rapports, incompatibilité sexuelle du couple, absence d’orgasme, difficultés de communication, etc. Lier la sexologie et la psychomotricité permet d’envisager les difficultés des patients dans la dimension psychique et corporelle. Les outils thérapeutiques du sexologue sont enrichis de la lecture psychocorporelle et d’outils pratiques de conscience corporelle.

La prise en charge sexothérapeutique individuelle ou de couple cible une palette très large des troubles masculins, féminins ou interactionnels aussi bien dans le couple hétérosexuel, homosexuel ou lesbien :

  • Troubles sexuels : Troubles du plaisir, du désir
  • Trouble du contrôle éjaculatoire, troubles érectiles, éjaculation précoce
  • Dyspareunie (douleur lors du rapport sexuel), Vaginisme (Impossibilité ou difficulté de pénétration)
  • Souffrance dans la vie affective : Dépendance affective, difficulté du sentiment amoureux, subir le célibat, souffrir d’être volage, jalousie, souffrance d’une vie de couple déliée (perte ce complicité, d’intimité), codes d’attraction et attentes sexuels divergeants, relation extra-conjugal, infidélité, etc.
  • Difficultés identitaires : Perte de l’estime de soi, image du corps perturbée
  • Troubles du sentiment d’appartenance à son sexe biologique
  • Troubles liés aux questionnements de son orientation sexuelle
  • Addiction à la sexualité, à la pornographie

La première séance est une séance d’orientation. Elle permet de faire le point sur les difficultés rencontrées tant au niveau de la sexualité que sur la vie de couple en lien avec le vécu corporel. Cela permet d’avancer vers un diagnostic. A l’issue de la scéance une proposition de soin est faite. J’expose la première étape du soin et sa modalité (suivi individuel ou de couple, rythme des séances).
Cette première séance permet de réorienter vers un suivi médical, si cela est nécessaire, vers la bonne spécialité (généraliste, urologue, gynécologue, andrologue, psychiatre, sage-femme...) ou vers d’autres types de thérapies (psychologue, psychocorporel, kinésithérapie, ostéopathie…) si besoin.

L’engagement thérapeutique se prend après cette séance.

Les suivis thérapeutiques varient en fréquence et en durée selon les personnes, les couples et leurs difficultés. Nous évaluons ensemble les besoins. A l’issue de chaque séance des éléments sont à travailler entre deux rendez-vous. Soit des exercices à réaliser seul, ou en couple, des techniques de communication verbales ou corporelles à expérimenter. Il est important, en s’engageant dans le suivi, de respecter l’engagement passé (présence aux rendez-vous prévus, réalisation des exercices entre deux rendez-vous) afin d’arriver à une amélioration ou une disparition du problème.

Face à la réalité d’une sexualité présente chez l’enfant à tous les âges, les parents sont parfois démunis et préfèrent remettre à plus tard la fameuse « discussion » pour l’adolescence. Mais, hélas, l’adolescence n’est pas le meilleur moment. C’est tout au long de l’enfance que l’on pose les bases du respect de son corps, du corps de l’autre et que l’on intègre la sexualité comme bonne ou mauvaise, comme tabou ou vecteur de relation. L’enjeu du numérique et de hyperconnexion à internet complexifie les relations et brouillent la limite entre le privé/public, l’importance de l’image de soi, de son corps, de sa vie amoureuse.



Je propose deux ateliers collectifs aux parents :

  • le développement psycho-sexuel de l’enfant et du pré-adolescent et la façon de l’accompagner. Travail sur les moyens de nouer un dialogue sur la vie sexuelle et affective avec l’enfant et quels sont les outils disponiblesliol>
  • reprise des situations qui ont été vécues entre les deux séances afin que chacun s’enrichisse des expériences des autres. Approfondissement des sujets importants pour les familles présentes.


Lieu : Maison de la Parentalité et de la Naissance, association La Cause des Parents, 8 rue Bat Yam, Villeurbanne (Métro Charpennes) Pour en savoir plus : le site de la cause des parents.
  • Pas envie ce soir
  • Jean-Claude KAUFMANN


    Lecture conseillée :
    - aux couples hétérosexuels dont la femme a peu de désir alors que l’homme est demandeur de rapports sexuels, couples confrontés aux relations extraconjugales.
    - personne séparée après une longue vie de couple qui cherche à comprendre la place de la sexualité dans cette histoire passée.
    "Pas envie ce soir" est la première enquête sociologique sur la sexualité des couples hétérosexuels qui questionne le désir des deux partenaires, et le non désir.
    Jean-Claude KAUFMANN met en lumière les mécanismes mis en place par la femme qui n’a plus de désir sexuel pour poursuivre une sexualité au sein du couple : la place du consentement est subtile. Du coté masculin ce livre montre le lien entre l’acte sexuel et le lien affectif dans ce que l’auteur appel le « rituel de confirmation ». L’homme se sent aimé grâce au rapport sexuel.
    Alors, lorsque la femme a une perte de désir, exprime son refus, l’homme se sent rejeté. Si le désir masculin est insistant et que la femme se force dans un « devoir conjugal » alors l’auteur appelle cela la « zone grise ». Au delà de cette zone il décrit les agressions sexuelles et les viols dans des couples établis.
    La place de l’infidélité est expliquée au regard de la sexualité du couple. Cela donne du sens aux rencontres extraconjugales. Ce livre est recommandé pour la plupart des couples que je reçois au cabinet car il permet de révéler le fonctionnement du couple, de mieux comprendre ce qui se passe pour chacun. Beaucoup de non-dits existent dans les couples, les souffrances restent sous silence (rapports douloureux, peur de ne pas être à la hauteur, déceptions sexuelles et affectives, culpabilité…). Par cette lecture (partagée dans le couple) des mots sont posés pour communiquer d’une façon plus ouverte.
    C’est un état des lieux du couple aujourd’hui, plutôt pessimiste... C’est dans la thérapie de couple en sexologie que des pistes pourront émerger afin de sortir de la « zone grise », redynamiser le désir sexuel, équilibrer la relation affective afin de diminuer l’enjeu du sexuel.

    La pratique de la sexologie n’est pas réglementée, un diplôme d'état est nécessaire pour être sexologue : après mes études pour l’obtention du Diplôme d’Etat en psychomotricité, j’ai suivi 3 années d’études à l’Université Claude Bernard Lyon pour l’obtention du Diplôme Inter-Universitaire en sexologie en 2013 (en savoir plus sur le site de l'aius). Le DIU est le diplôme garantissant la qualité des études.

    Je suis supervisée dans un groupe Balint, ce qui garantit mon investissement professionnel.

    Contact

    Les consultations sont uniquement sur rendez-vous. Je vous invite à prendre contact ci dessous par le formulaire ou bien directement par téléphone.

    2 rue Chinard
    69009 Lyon
    Métro D - Gare de Vaise metro D tclcabinet sexo gare de vaise

    06 51 36 73 04
    Contact par téléphone de préférence l'après-midi ou par SMS

    Horaires :
    - Lundi et jeudi en journée et en soirée
    - Mardi en soirée
    - Samedi matin

    Années d'expériences

    9

    Conférences réalisées

    3

    Diplômes universitaires pour un soin de qualité